lundi 5 avril 2010

Burke & Hare - Partie II

-
  • Les meurtres :
L’ordre des meurtres n’est pas exactement connu car Burke est incohérent dans ses aveux et Hare donne aussi une version différente.

Toutefois la première victime semble être Joseph the Miller. Le malheureux était connu des Hare car un jour où il était malade, ces derniers lui apportèrent de l’aide. C’est d’ailleurs à ce moment là que l’idée d’en faire sa prochaine victime germa dans l’esprit de Hare. En effet,  le sachant condamné par la fièvre, il décida d’abréger ses souffrances et étouffa le pauvre homme à l’aide d’un petit oreiller. Le corps fût ensuite transporté au Dr Knox.

La victime suivante est un anglais du Cheshire qui passa quelques nuits avec Hare et devint lui aussi malade, probablement d’une jaunisse. Burke ne connaissait pas son nom mais il avait apparemment la quarantaine. Les deux criminels le tuèrent de la même manière que leur précédente victime – en l’étouffant.

La troisième victime est une vieille femme de Gilmerton qui fut accueillit par les Hare un jour où elle était saoule. Elle fût aussi étouffée puis amenée au Dr Knox qui apprécia la « fraicheur » du cadavre et ne posa donc aucune question.

En 1829, un petit carnet fût trouvé dans une petite boite enterrée sous une dalle près de la maison de Burke. Il semblerait que William tenait un carnet de bord où il consignait ses meurtres et l’argent qu’il récoltait de leur vente. Cette liste fût publiée dans un journal par FORBES et Co.Printers, la voici :
Pour lire la suite cliquez ci dessous :
-
  • Ai quitté la milice Donnegale et arrivé à Edimbourg, Décembre 1818, pour suivre le cordonnier.
  • Noël 1827 : Ai vendu le corps de Donald le retraité, a Surgeon Square pour £7,10. Payé à William Hare £4,5, pour moi £3,5.
  • 2 Avril : Ai vendu la femme de Gilmerton pour £9. Payé £4 à William Hare. Payé £5 à un porteur. Pour moi £4,10.
  • 7 Mai : Ai vendu la vieille femme qui est venue à Tanner’s Close, et l’enfant pour £12. Payé pour un verre, le porteur… 7s. Payé à William Hare £5. Pour moi £6,13.
  • 1er Juillet : Vendu l’Anglais pour £10. Ai gardé tout l’argent.
  • 22 : Ai vendu la femme Haldane pour £6. Payé à Hare ce que je devais £5. Payé Donald le porteur qui était jaloux £1.
  • 2 Août : Vendu la vieille femme et sa petite fille pour £11. Payé à Hare £5. Payé l’épicier pour un tonneau de hareng. Is. 6d, whisky et Donald 7, 6J. Pour moi I.5, 15, 61.
  • 5 Octobre : Vendu la fille Paterson pour £10 qui a été tout donné à Hare.
  • 31 : Ai vendu James Wilson, ou draft Jamie pour £15. Pour moi £7,10. 
-
  • Le meurtre de Mary Patterson :
Le meurtre suivant ne fut pas commis à Tanner’s Close mais a Gibbs Close dans le Cannongate chez Constantine Burke, le frère de William qui travaillait et vivait aussi à Edimbourg.

Burke qui était dans un bar, rencontra Janet Brown et son amie Mary, une jolie et jeune prostituée. Il les invita alors chez lui et Mary qui était ivre s’allongea sur le lit. Son amie alla prévenir une certaine Mme Laurie qui envoya sa gouvernante chercher la jeune Mary chez les Hare. Quand la gouvernante arriva, elle tomba sur les Hare qui l’invitèrent à attendre car Burke et Mary n’étaient plus là. Ils burent en les attendant mais ce que la gouvernante ignorait c’est que Mary était étendue non loin, nue, morte et recouverte d’un drap.

La gouvernante rentra chez Mme Laurie et lui expliqua la situation. Elle l’a renvoya immédiatement chez les Hare pour dire à Janet de quitter les lieux. Cela lui sauva d’ailleurs probablement la vie.


Burke et Hare amenèrent le corps au Dr Knox et un de ses étudiants lui fit remarquer qu’il avait déjà vue la jeune fille à Canongate. Burke menti en lui disant qu’il avait acheté le corps à quelqu’un et que Mary était morte d’avoir trop bu. Certains étudiants prirent des photos d’elle et emballèrent bien son corps. Elle ne fut pas autopsiée tout de suite et fut plongé dans l’alcool pour la préserver pendant trois mois.

Sa loyale amie Janet continua à la chercher désespérément pendant plusieurs mois.

Les trois mois suivant furent ponctués de dix nouveaux meurtres incluant une grand-mère et son petit enfant de 7 ans. Les deux William ne prenaient même plus de précaution et amenaient les corps au Dr Knox en pleine journée. Ils déménagèrent ensuite dans la maison d’un cousin qui devint le théâtre de tous les meurtres.


-
  • Le meurtre de Jamie Wilson :
Jamie était décrit comme un jeune homme âgé de 19 ans. Il était grand et fort mais avait l’esprit d’un enfant. Il avait quitté sa maison suite a un désaccord avec sa mère et vivait dans la rue en faisant des petits boulots et en vivant de la charité des gens qui avaient pitié de lui. Puis, son chemin croisa malheureusement celui de Burke et Hare.

Les déclarations officielles de Burke disent qu’il fut sortit de la rue par la femme de Hare qui l’invita à boire un verre pendant que son mari faisait une course. Alors qu’ils étaient dans la maison, Mme Hare sortit dans la rue faire un signe à Burke qui comprit tout de suite. Il rentra aussitôt, proposa la plus petite des chambres à Jamie et lui conseilla de s’allonger sur le lit. Il s’allongea ensuite un petit moment à coté de lui avant de l’attaquer. A la différence des autres meurtres, Jamie était sobre et complètement conscient quand il dût subir ce qui lui arriva. Les étudiants reconnurent Jamie mais le Dr Knox nia et ordonna rapidement son autopsie afin de faire disparaître les preuves le plus rapidement possible.


-
  • Le meurtre de Mary Locherty :
Burke rencontra cette irlandaise dans une taverne un soir d’Halloween, elle était venue en Ecosse à la recherche de son fils qu’elle avait perdu de vu. Il l’invita chez Hare, la laissa en compagnie de MacDougal et partie acheté du whisky. A son retour il avait tout planifié et informé Hare d’une nouvelle victime.

Cette nuit là, ils firent la fête avec beaucoup d’alcool en la compagnie d’un ancien soldat ami de Burke et de sa famille : les Gray.

Au petit matin, Mme Gray trouva que Hare agissait bizarrement puis en faisant un peu de rangement, elle retrouva le corps de la malheureuse qui saignait de la bouche et du nez. C’est elle qui alla voir la police pour les dénoncer.


-
  • Le procès :
28 Janvier 1829 : exécution de William Burke au Lawnmarket

Hare accepta de témoigner contre Burke en échange de sa liberté. Il confessa une soixantaine de meurtre mais nia sans relâche avoir profané des tombes.

Le procès commença en 1828 et Burke fut reconnu coupable, condamné en 1829 et ironie du sort, son corps fût donné à la faculté d’Edimbourg pour la recherche médicale. Hare quant à lui fut retrouvé mort à Londres. Knox ne fût jamais inquiété.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...