jeudi 1 avril 2010

Burke & Hare - Partie I

-
Edimbourg

  • Les origines :
Au milieu des années 1690, un médecin du nom de Dr Archibal Pitcairn pratiquait souvent des autopsies  – au nom de la sience – sur des corps humains. En effet, il avait un arrangement avec la ville qui lui donnait les corps de tous les gens morts dans la House of Correction. Les deux parties y trouvaient alors leur compte car d'une part, le docteur avait beaucoup de corps à disposition pour son travail et d'autre part cela évitait à la ville d’avoir à payer pour les enterrements. Cet engagement s’étendit plus tard à l’Ecole des Chirurgiens qui pouvait réclamer les corps des gens morts dans la rue.

Un siècle plus tard, alors que le nombre d’apprentis chirurgiens d’Edimbourg grandissait de plus en plus, il n’y avait plus assez de corps pour que chacun puisse s’entrainer. Certains citoyens comprirent que la demande était forte et se lancèrent dans la profanation de tombes afin d’aller y chercher des cadavres à revendre.

L’une des plus vieilles églises d’Edimbourg – St Cuthbert – situées à l’Est du château d’Edimbourg, devint l’endroit le plus sollicité pour les profanateurs qui attendaient que la nuit tombe pour commencer à agir. Cela s’étendit jusqu’aux étudiants en médecine qui n’hésitaient pas à déterrer eux même des cadavres : c’est de là que leur vient leur surnom de « résurrectionnistes ».
-
  • Les protagonistes :
Au début des années 1790, trois hommes causèrent un énorme scandale en Grande Bretagne et en Irlande – scandale qui fait à présent parti du folklore britannique.



William Burke, né en 1792 dans le Comté de Cork, était issu d’une famille pauvre mais qui se démenait pour lui donner à lui et à son frère, une très bonne éducation. Après qu’il eut quitté l’école, il s’essaya à plusieurs métiers avant de décider d’intégrer l’armée pendant sept ans. A la fin de son service, il rejoignit sa femme au pays et trouva un autre emploi pendant trois ans. Sa situation était alors plutôt stable et les raisons de son départ de l'Irlande et de l'abandon de sa famille restent encore obscures aujourd'hui.


Le détail de la vie de William Hare est encore plus obscur que celle de son compatriote, surtout concernant la période avant qu’il arrive à Edimbourg. Il serait né en 1792 ou 1804. Du même âge que Burke, il était aussi irlandais surement originaire du Comté de Derry ou Newry. Il n’aurait reçu aucune éducation est était connu comme étant un homme brutal et était probablement fermier avant de quitter l’Irlande.

Le Dr Robert Knox est né à Edimbourg en 1791. Il était à l’école à George Heriot puis intégra la faculté de médecine d’Edimbourg avant de spécialiser en anatomie. Il fut diplômé à l'âge de 23 ans et exerça la médecine dans l'armée quelques années avant de s'établir définitivement à Edimbourg.
-

  • L’histoire :
Les deux William arrivèrent à Edimbourg en 1818 afin de travailler sur la construction de l’Union Canal, laquelle dura deux ans. Hare se maria ensuite avec la veuve dénommée Logue (ou Log) qui avait hérité de la grande maison de son mari. Burke, lui, rencontra sa femme – Helen MacDougal – alors qu’il travaillait sur le Canal. On sait aussi qu’il s’essaya à plusieurs métiers comme fermier et cordonnier avant de se lancer dans le recel de cadavre. Burke, assure dans ses aveux qu’il n’a jamais rencontré Hare avant 1827, date à laquelle lui et sa femme rencontrèrent l’épouse de Hare. Cette dernière les hébergea lorsqu’ils décidèrent de migrer vers l’Ouest du pays dans l’optique de gagner plus d’argent.

L’idée de vendre des cadavres vinrent aux deux compères quand un beau jour, alors qu’ils buvaient un verre à la taverne, ils entendirent une conversation comme quoi le business de profanation était un secteur très lucratif. Ils se dirent alors que c’était une bonne méthode pour se faire de l’argent et profitèrent de la mort d’un locataire de la femme de Hare pour commencer leur activité. Alors que le cercueil du vieux monsieur arriva pour qu’on y place son corps, Hare en profita pour le re-ouvrir afin de récupérer le cadavre du malheureux qu’il plaça dans un sac. Il se rendit ensuite à la faculté de médecine où il y trouva le Dr Knox ainsi que des apprentis chirurgiens puis leur fit savoir qu’il avait un corps à vendre et leur donna rendez vous à la tombée de la nuit en leur disant de ne pas poser de question. Burke et Hare se rendirent à l’endroit indiqué pour leur vendre le corps en échange de £7,10. Puis, les deux résurrectionnistes s'en allèrent après leur  avoir fait savoir qu’ils seraient heureux de traiter à nouveau avec eux quand ils auraient de nouveaux cadavres à disposition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...