lundi 26 avril 2010

La signification des animaux dans la mythologie - Irlande

 -
Dans l’ancienne Irlande, le symbolisme des animaux celtique était utilisé pour tenter d’expliquer les cycles naturels de la terre qui étaient incompréhensible pour la population de l’époque. Les celtes utilisaient et classaient les animaux selon qu’ils vivaient sur terre, air ou mer et voyaient en eux des professeurs, amis ou même guérisseurs. Mais en plus de cette fascination et du culte qu’ils vouaient aux animaux, les Celtes vénéraient la Nature elle-même – cette dernière pouvant prendre la forme de plantes, animaux ou encore d’éléments.

Ils pensaient que les animaux étaient là pour leur enseigner comment vivre en harmonie avec la Nature et à travers eux et leurs symboles, les Celtes cherchaient une communion avec à la fois leur monde et l’Autre Monde (le royaume dont les Celtes pensaient qu’il était contrôlé par une force divine).

Nous pouvons voir ce lien avec la Nature non seulement dans l’artisanat celtique de l’époque mais aussi dans l’art Irlandais. Le meilleur exemple reste Le Livre de Kells où les quatre évangélistes sont souvent représentés par les Celtes comme des animaux symboliques : Mathieu l’homme ailé, Marc le lion, Luc le taureau et Jean l’aigle.

Les familles irlandaises faisant partie de l’élite utilisaient aussi les animaux symboliques sur leurs blasons. Les pubs prenaient le nom des animaux réputés pour leurs forces. Aujourd’hui encore, les pièces irlandaises sont gravées avec des animaux symboliques comme le paon, le saumon et le cerf.

Voici une sélection d’animaux que l’on retrouve le plus souvent dans la mythologie celtique. 

  • Les animaux terrestres :
Serpents : c’est un animal complexe qui représentait beaucoup de symboles chez les Celtes : la création, la renaissance, la fertilité et la guérison. Il représente aussi la connexion entre les rivières et les mers au même titre que la connexion entre le Paradis et la Terre. Le serpent protégeait l’entrée dans l’Autre Monde et agissait à la fois en tant que compagnon de dieu. Le serpent Ouroboros représente le cycle eternel de la nature et avec la queue dans sa bouche, l’infinité.

Cheval : il est l’animal le plus commun dans la mythologie celtique. Ces compagnons des dieux étaient connus pour leur beauté, rapidité, vitalité et fertilité. Ils symbolisaient le développement, la guérison, le renouvellement et le mouvement de la vie. Ils étaient liés à la magie, au mystère et à la nuit. D’ailleurs nous pouvons constater que dans le terme « nightmare » (cauchemar) il y a « mare » ce qui en anglais signifie la jument. Les Celtes pensaient que les cauchemars étaient envoyés aux rêveurs par le cheval Epona.

Cerf : c’est l’une des créatures les plus vieilles du monde selon les Celtes. Le cerf est surtout associé à Cernnunos, le dieu cornu de la nature et de la chasse. La biche était le totem de beaucoup de déesses comme par exemple Saba et Fidais. Ils représentent la fertilité, le renouvellement et l’abondance. Les bois du cerf étaient souvent associés aux arbres, à la semis et à la récolte du grain. Dans la tradition et les poésies celtiques, le cerf blanc vient de l’Autre Monde et interviennent souvent pour changer les vies des protagonistes.

Chien de chasse : ils étaient sacrés et très estimés dans la féerie d’Irlande mais aussi d’Ecosse. Ils étaient le symbole de loyauté, dévotion et d’un amour et foi inébranlable. Le loup a encore plus de symbolisme avec la connaissance et une profonde intuition.

Sanglier : symbole de pouvoir. La viande de sanglier était servit comme festin pour les dieux dans l’Autre Monde. La truie est associée à certaines Déesses comme Ceridwenn. Le cochon est en général le symbole de guérison et de mouvement.

  • Les animaux aquatiques :
Saumon : associé à la connaissance. On le retrouve notamment dans la légende de Taliesin – ce dernier ayant été retrouvé dans un barrage à poisson. Le plus vieux est certainement le saumon de Llyn Llyw que l’on retrouve dans le conte Culhwch et Owen : selon ce dernier, le saumon serait le plus vieil animal et la seule créature qui saurait où se trouve Mabon ap Modron (le fils de Modron dans la mythologie galloise). On dit qu’il aurait acquis sa connaissance en mangeant le neuf noisettes (qui représente la sagesse dans la mythologie) qui tombe de l’Arbre de la Connaissance.

  • Les animaux aériens :
Corbeau/Corneille : associé à la mort mais aussi utilisé par les Druides pour leurs augures. Le corbeau est lié aux déesses Badb et Morrigan et serait généralement réservé à une forme spirituelle pour les déesses. La corneille est aussi liée à la mort et son apparition serait plus une incarnation physique des dieux et déesses. D’ailleurs quand on voyait un corbeau voler sur un champ de bataille on pensait qu’il s’agissait d’un dieu. Le corbeau fait aussi beaucoup référence au dieu Bran le Béni dans la mythologie irlandaise et galloise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...