lundi 17 mai 2010

Death Coach - Irlande


-
Autre appellation : Cóiste Bodhar en Irlandais.

La légende du Death Coach est une très vieille légende qui apparait dans beaucoup de traditions, surtout irlandaises. Ce terme est plutôt difficile à traduire, c’est pourquoi je ne me tenterais pas à le faire mais plutôt à essayer de vous expliquer ce que c’est : le Death Coach serait une sorte de Grande Faucheuse, l’équivalent de l’Ankou breton. 

Il est souvent représenté comme étant conduit par le Dallahan qui serait un homme sans tête, ou du moins, sans tête sur les épaules. En effet, il la porterait dans ses mains. Elle aurait une couleur et une texture un peu granuleuse-flanteuse et serait phosphorescente. La créature s’en servirait d’ailleurs comme lanterne pour guider son chemin dans l’obscurité. La légende raconte que là où le Dullahan s’arrête, quelqu’un meurt. Le Dullahan peut – dans certaines versions – être accompagné de la Banshee qui est une femme qui vole dans les airs à coté de lui et qui ne fait pas partie de la même famille que le Dullahan. Elle peut appeler n’importe quelle personne de n’importe quelle famille et son appel n’est pas un avertissement mais le nom de l’âme ou de la personne qui va mourir. Elle est capable de prédire la mort mais pas de la donner.

Par rapport au Death Coach en lui-même, il s’agirait donc d’une très grosse charrette noire tirée par six chevaux qui sont représentés différemment selon les versions. Certains disent qu’ils n’ont pas de tête, d’autre affirme qu’ils ont les yeux fougueux et du feu qui sortent de leurs narines.

Si l’on entend ou voit le Death Coach, cela présage la mort. Le Death Coach serait donc là pour récupérer les âmes des gens qui viendraient de mourir. D’autres pensent que le Death Coach est malveillant et sort la nuit pour récupérer les âmes des gens trop confiants et qui seraient emmené et pris au piège définitivement en Enfer.
Il n’y a pas vraiment de défense possible contre le Dullahan mais il est dit que pour l’effrayer il faut confectionner quelque chose avec de l’or car apparemment, il aurait une peur irrationnelle de ce précieux métal. Certains disent que si vous entendez le coach et que vous ouvrez votre porte, un bassin de sang vous sera lancé en plein visage.

Bien que l’origine de cette légende soit irlandaise, à Edimbourg, il existe un Death Coach qui voyage le long du Royal Mile. Il est dit que quand le Death Coach arpente le Royal Mile depuis Holyrood jusqu’au château, cela annonce une catastrophe dans la ville.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...