lundi 5 juillet 2010

Les covenantaires - Ecosse

-
Édimbourg

En 1603, le Roi James VI Écosse devint aussi le Roi d’Angleterre. Il décida que Écosse – qui était le plus petit, le plus pauvre et le moins habité des deux pays – devait tout faire pour ressembler d’avantage à l’Angleterre et la meilleure façon d’y arriver était de forcer les Écossais d’abandonner le presbytérianisme pour adopter l’episcopalianisme à la place.

Les Écossais n’étaient pas d’accord avec cette idée car ils pensaient que l’episcopalianisme était le premier pas qui mènerait au catholicisme. Une rébellion commença et le National Covenant fut signé au cimetière Greyfriars, le 8 Décembre 1638. Le cimetière était rempli de personne qui venaient de partout dans le pays (ils étaient environ 60 000) et signèrent tous de leurs noms. Beaucoup d’entre eux signèrent avec leur sang. Le Covenant était une mission sur du long terme : les Écossais resteraient loyaux au Roi tant qu’il ne s’occupait pas de leur religion, dans le cas contraire, se serait la guerre.

Les Covenantaires supplièrent Cromwell – avec une assistance militaire – de les aider à convertir l’Angleterre au presbytérianisme. Cela était très arrogant et certains Covenantaires changèrent de camp, comme le Marquis de Montroses par exemple.

Le mouvement Covenantaire commença à s’effondrer. Cromwell et le Parlement Anglais firent exécuter Charles I – le fils de James VI. Puis le nouveau leader des Covenantaires couronna son fils Charles II et le garda prisonnier pour tenter de le convertir au presbytérianisme. Cromwell qui occupa Écosse pendant neuf ans força ensuite Charles II à l’exile mais quand Cromwell mourut en 1660, Charles II qui avait grandit, furieux, décida de détruire tout ce qui appartenait aux Covenantaires.

Il força l’episcopalianisme en Écosse rendant le presbytérianisme hors la loi mais les Covenantaires continuaient à exercer leur religion en secret. Ils assassinèrent l’archevêque de St Andrew et vainquirent les troupes de Charles à la bataille de Drumclog.

A la bataille de Bothwell Brig, ils perdirent devant les hommes du Roi : 400 Covenantaires moururent et 1200 furent emmenés à Édimbourg et emprisonnés dans le cimetière de Greyfriar – les prisons locales étant déjà pleines.

Le cimetière n’était pas une prison à proprement parlé car il n’y avait pas de plafond, juste des murs très hauts. Beaucoup de Covenantaires furent exécutés, les têtes étaient ensuite empalées sur les piques tout autour du cimetière. Certains réussirent à s’échapper mais comme ils étaient laissés sans nourriture ni eau pendant tout l’hiver, des centaines ne purent éviter la mort.

Quand il n’en resta plus que 257, le Roi décida de les envoyer en Inde par bateau et de les vendre comme esclaves. Malheureusement, il y eu une énorme tempête et le bateau s’écrasa à coté de Orkney. Les marins remontèrent le mas du bateau et s’en servir pour atteindre le rivage mais ne s’assurèrent pas que les prisonniers pouvaient eux aussi s’en sortir. Comme ils étaient tous enchainés, environ 200 Convenantaires périrent en se noyant. Les survivants atteignirent la rive après que le bateau se soit cassé en petit morceaux.

Le peu qu’il restait devinrent pourchassés et on pense qu’environ 18 000 hommes, femmes et enfants moururent pendant les dix huit années ou l’on fit la chasse aux derniers Covenantaires. Cette période est connue sous le nom de  Killing Time.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...