lundi 29 novembre 2010

Le theatre de Drury Lane – Angleterre

Londres

Le théâtre de Drury Lane est le plus vieux théâtre de la ville et bien que le bâtiment d’aujourd’hui date de 1812, le tout premier théâtre a été construit sur le site en 1663. L’établissement est connu pour être le théâtre le plus hanté de la ville (certains disent même du monde) et de nombreux fantômes rôdent derrière son spectaculaire portique.

 L'intérieur du théâtre vu par John Bluck - 1808

  • Le fantôme de Joseph Grimaldi (1778-1837) :
Cet ancien clown/comédien a eut une longue carrière au théâtre. Le personnage au visage blanc et coquin qu’il créa devint si populaire qu’aujourd’hui l’on appelle toujours les clowns « Joeys » en son honneur. Mais les efforts qu’il donna dans son métier lui provoquèrent une terrible maladie et il fut forcé d’abandonner sa profession pour pouvoir se battre contre sa maladie. En 1818, alors qu’il était démuni, une performance caritative fut organisée à son égard au théâtre mais au lieu de se représenter sur scène, Grimaldi ne fut capable que de faire son show assis. Cependant, il réussit à prouver qu’il n’avait rien perdu de sa magie et qu’il était toujours capable de faire rire.


Joseph Grimaldi - illustration datant de 1820

Quand il mourut en 1837, son fantôme fut aperçu quelque temps après au théâtre de Drury Lane. Il est connu pour faire un tour malicieux et acteurs, agents d’entretien, placeurs ont tous été témoins de ce spectacle au moins une fois alors qu’ils s'affairaient à leurs tâches habituelles. L’un des derniers souhaits de Grimaldi était que son corps soit séparé de sa tête lors de son enterrement. Cette macabre requête fut exécutée et c’est surement l’explication au fait que sa tête au visage blanc a été aperçu flottante autour du théâtre.

  • Le fantôme de Dan Leno (1861-1904) :
Ce comédien était aussi assez connu, notamment pour sa danse en sabots et son interprétation d’une mime femme. Mais au sommet de sa popularité, Dan Leno devint fou et il mourut à l’âge de 43 ans. Son fantôme lui, refusa de quitter le feu des projecteurs et revient souvent dans le théâtre. Reno souffrait d’incontinence chronique et avait l’habitude d’utiliser du parfum pour masquer les odeurs. De nos jours, les acteurs sur scène ne peuvent pas voir son fantôme mais ils sentent souvent une présence invisible qui est suivit d’une odeur de lavande.

 Dan Leno dans son costume de mime

Durant une représentation du Pirate de Penzance en 1981, Nick Bromley, le manager de la compagnie regardait dans les coulisses quand il fut violemment poussé en arrière. Quand il se retourna il ne vit personne. La nuit suivant, une actrice se tenait exactement au même endroit quand quelqu’un tira sur sa perruque. Elle se retourna mais il n’y avait personne. Des bruits on aussi été entendu à l’endroit où il y avait avant le dressing room de Leno et on pense qu’il pourrait s’agir de son fantôme se remémorant son fameux spectacle de danse en sabots.

  • Le fantôme de l’homme en gris :
Ce fantôme est le plus connu du théâtre de Drury Lane et prend la forme d’un jeune homme portant une perruque poudreuse, un habillement au col à fraise blanc, une cape grise et un chapeau tricorne. Il se matérialise d’un coté du balcon supérieur et traverse pour arriver de l’autre coté où il finit par se fondre dans le mur. Ce spectacle eut notamment lieu en 1939 alors que les membres d’une troupe ayant joué The Dancing Years d’Ivor Novello était sur scène pour prendre des photos. Ce jour là, le fantôme a été aperçu par les acteurs, le public, les pompiers, les managers de la troupe et un bon nombre des gens appartenant au staff du théâtre.
Il est parfois aperçu assit sur les derniers sièges du quatrième rang dans l’allée du milieu du balcon supérieur. Un jour, un nouvel employé qui n’avait jamais entendu parler de cette histoire et qui faisait le ménage le vit assis sur le balcon. Croyant qu’il s’agissait d’un acteur, il s’assit à coté de lui et commença à discuter quand le fantôme de l’homme en gris disparu subitement. Alors qu’il regardait autour de lui pour trouver une explication, il aperçu la même figure disparaitre dans le mur.

L’identité de cet homme demeure un mystère malgré une intrigante découverte durant les rénovations du théâtre en 1870 : alors que les hommes du chantier étaient en train de faire leur travail, ils découvrirent une chambre secrète derrière le mur où le fantôme à l’habitude de s’évaporer. A l’intérieur, ils découvrirent le squelette d’un homme qui portait des vêtements de couleur grise avec un poignard enfoncé dans ce qui lui restait de la cage thoracique. Il a été spéculé qu’il s’agissait des restes d’un jeune homme qui vint à Londres à l’époque de la Reine Anne. Il aurait gagné l’affection d’une actrice mais fut assassiner par le fiancé de cette dernière qui était devenu jaloux. Son corps aurait ensuite été caché et jamais retrouvé jusqu’au jour de ces travaux.

Quoiqu’il en soit, le fantôme de l’Homme en Gris est un fantôme bienveillant qui apparait seulement au début de chaque représentation ayant du succès comme Le Roi et Moi, South Pacifique ou encore Oklahoma. Miss Saigon fut honorée d’une apparition à chaque fois qu’il eut un changement d’acteurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...