mardi 4 mai 2010

Haunted Vault (Voute Hantée) d'Edimbourg - Ecosse

-
  • L’histoire des voutes :
Au XVIIIème siècle le conseil municipal décida de développer la Nouvelle Ville car la population grandissant, la Vieille Ville manquait peu à peu de place. L’accès du la Vieille Ville à la Nouvelle Ville fût possible avec la construction du North Bridge. Par malchance, ce dernier s’effondra et tua cinq personnes, il fallu donc en construire un autre auquel on y ajouta le South Bridge. Trois closes furent ensuite construites pour permettre le chemin sur le nouveau pont : Marlin’s Wynd, Peebles Wynd et Niddry’s Wynd. Ces closes étaient les plus pauvres et les plus sommaires de la ville.

Il fût décidé que la plus vielle résidente du pont serait la première personne à traverser le nouveau pont mais malheureusement, la femme mourut quelques jours avant le grand jour. Le maire de la ville pensa qu’il devait quand même respecter sa parole et la première personne à traverser le pont le fit donc dans un cercueil.

Suite à cet incident, les habitants commencèrent à penser que le pont était maudit et la plupart d’entre eux refusèrent de le traverser, préférant prendre une longue et sinueuse route à travers le Cowgate pour se rendre de l’autre coté du pont.

Techniquement parlant, le South Bridge consiste en dix neuf arches dont une est construite sur le ravin de Cowgate. Les dix huit autres ont des appartements construites dessus. Les plafonds et les sols étaient construit de façon à maximiser l’espace et le terrain du dessous fût déblayé afin de construire encore plus de pièces : les voutes. Ces dernières étaient surtout utilisées par les marchands et les artisans qui avaient un commerce sur le South Bridge : la plupart vendaient du vin, du lait et d’autres produits. 

Même si les voutes n’avaient pas été conçue pour cela, les familles les plus pauvres y habitaient mais il n’y avait ni ventilation ni rayons de soleil et le problème de l’élimination des déchets était récurent car il n’y avait évidemment pas de tout à l’égout. Des légendes locales ajoutent que Burke et Hare, les pilleurs de cadavres auraient stockés leurs victimes dans les voutes avant de les vendre aux hôpitaux mais nous n’avons aucune preuve concrète qui le confirme.

Non étanches, les voutes de la Vieille Ville devinrent rapidement inhabitables. Elles se remplirent d’eau et leur existence tomba aux oubliettes. Ce n’est que deux cent ans après qu’elles furent redécouvertes et c’est à ce moment là que l’ont commença à faire la lumière sur ces chambres oubliées depuis si longtemps.

  • Explications sur la hantise des voutes :
Deux fantômes ayant pour surnoms le Imp et le Watcher logeraient dans les voutes et seraient responsables des événements qui s’y passe. Le Imp aimerait faire des blagues aux gens en bougeant des choses dans les caves des pubs et en embêtant les routards qui font escale dans l’hôtel d’à coté. Il aimerait aussi beaucoup bouger l’enseigne qui pend devant l’un des magasins qu’il y a dans le coin. Le Watcher serait aussi un fantôme assez peu dangereux, qui aurait été vu habillé avec vêtements du XVIIème, grand et avec des cheveux longs. Son visage n’a jamais été vu mais sa silhouette a souvent été aperçu au Whistle Binkies qui est un pub qui a été construit sur le voutes. Comme le Imp, il aimerait stopper l’horloge à exactement 4h45 du matin, et il nous a été reporté qu’il aurait coincé le staff du pub dans la cave.

Cependant le Imp et le Watcher n’ont jamais blessé personne et ils disparaissent quand un troisième fantôme arrive. Celui-ci par contre aurait de mauvaises intentions et il semblerait que ce soit du à la réouverture des voutes au public. Les gens pensent que cette nouvelle présence est l’esprit de Mackenzie car sa maison était de l’autre coté de South Bridge.

Ce nouveau fantôme provoquerait des cold spot (que l’ont peut traduire comme « endroit froid ») dans les voutes, rendrait les gens malades. Des témoignages racontent qu’il a empoigné les têtes des visiteurs et les a tirés en arrière, provoqué les touristes en vidant leurs sac à dos. Il les aurait aussi frappés et même égratignés. On pourrait d’ailleurs croire que ce fantôme est misogyne car apparemment, il ne s’attaque pratiquement qu’aux femmes. Il semblerait aussi qu’il possède une voute préférée car il attaquerait toujours dans la même et sur le coté droit.

A un moment où les attaques se faisaient de moins en moins sentir à la voute, il a été reporté des attaques similaires au cimetière de Greyfriars au moment où la tombe de Mackenzie fut dérangée par un sans abris (article à venir).

D’autres apparitions ont été reportées mais beaucoup plus ponctuellement : on parle d’un fantôme ayant la forme d’un petit garçon de cinq ans qui s’appellerait Jack et qui courerait partout, tire les cheveux des gens et essaye de tenir leurs mains. Il y en aurait aussi un qui se manifeste sous la forme d’une femme voilée et qui aurait poussé une femme enceinte. Dans la salle « au cuir », plusieurs visiteurs ont reportés avoir vu un cordonnier qui travaillait et qui regardait le gens passer en même temps.

Le livre de Jan-Andrew Henderson « The Town Below The Ground » reporte aussi un incident qui s’est passé dans les voutes : deux voyageurs se baladaient sur Niddry Street et auraient vu un jet de lumière qui venait de la voute – alors utilisée comme une réserve. Cette voute était censée être barricadée mais il se trouve que les planches avaient été arrachées. Ils virent alors un trou où il faisait très noir et se dirent qu’il serait intéressant de voir ce qu’il y avait à l’intérieur. Ils avaient pris des torches pour s’éclairer mais à mesure où ils s’enfonçaient dans la voute, les torches finirent par s’éteindrent. Après avoir marché un petit moment dans le noir et ne sachant pas où ils allaient, ils commencèrent à paniquer et crièrent pour avoir de l’aide. Ils retrouvèrent par chance la pièce par laquelle ils étaient entrés et réalisèrent que quelqu’un l’avait re-barricadée derrière eux. Ils crièrent de plus bel et heureusement pour eux, leurs cris s’entendaient de la route. Quand les secours arrivèrent, ils virent leurs visages respectifs à la lumière du jour et se rendirent compte qu’ils avaient des égratignures comme si on les avait griffés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...