lundi 31 mai 2010

Les prisonniers de la Salt Tower de la Tour de Londres – Angleterre

-
Londres

A la manière d’une forteresse, la Tour de Londres fut utilisée pour retenir d’importants et dangereux prisonniers. En voici quelques un :
-
  • John Balliol, Roi d’Ecosse. Prisonnier de 1296 à 1299 :


John fut forcé d’abdiquer et de céder son royaume à Edward Ier d’Angleterre. Il fut ensuite emprisonné mais il avait beaucoup de liberté et vivait avec confort. Il était ainsi autorisé à voyager tant qu’il ne dépassait pas 21 miles depuis Londres (environ 33 mètres). Il possédait une horde de dix chiens de chasse, deux lévriers, plusieurs chevaux et dix-sept serviteurs incluant un chasseur.

Les écossais, mené par William Wallace continuèrent de se battre contre les anglais au nom de John. Balliol fut libéré mais ne retourna jamais en Ecosse.

  • Hew Draper. Prisonnier de 1560 à 1562 :


Cet aubergiste fut emprisonné car accusé d’avoir pratiqué la sorcellerie contre les courtisans Sir William et Lady Elizabeth St Loe (mieux connue sous le nom de Bess d’Hardwick). Bien qu’il nia les faits, il avoua avoir pratiqué la sorcellerie dans le passé mais que depuis, il avait brulé tous ces livres de sorcellerie.

Il grava pourtant sur l’un des murs, une sphère très grande et très détaillée avec des signes zodiacaux. Ce schéma complexe remplit de chiffres et de lignes s’entrecroisant montre la profonde croyance que Draper avait dans l’astrologie. A coté de cette gravure, il y a l’image d’un globe astrologique avec les mêmes gravures géométriques. Sur la première sphère il y a écrit « Hew Draper à fait cette sphère le trentième jour de May, année 1561 ».


On ne sait pas ce qui lui est arrivé ensuite. Sa mort n’est pas enregistrée dans les annales de la Tour.


  • Henry Walpole. Prisonnier de 1594 à 1505 :


Walpole était un prêtre catholique sous le règne protestant d’Elizabeth 1er. Il était vu comme une menace pour l’Etat et il s’était confiné dans un endroit sure pendant deux mois avant d’être questionné et torturé. Accroché par les mains avec des menottes, on lui arracha le doigt du milieu de sa main droite. Malgré cela, il refusa de donner le nom des autres Catholiques anglais. On le déclara coupable de trahison et il fut hung, drawn et quartered (article à ce sujet prochainement) le 7 Avril 1595. Il laissa trois inscriptions dans sa chambre.

On dit qu’il est devenu prêtre après avoir été aspergé du sang d’Edmund Campion – un ancien prisonnier de la Tour – lors de son exécution de ce dernier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...