lundi 18 octobre 2010

La celebration de la fete d'Halloween en Ecosse


Un poète écossais du nom de Robert Burns à écrit un poême en 1785 sur les mythes, légendes et autres traditions associés à la fête d’Halloween. Et en Ecosse Halloween rime avec surnaturel, sorcières, esprits et feu.

L’origine de cette fête nous vient des celtes et de la fête Samain qui marquait la fin de l’Été et le commencement de l’Hiver. Cette fête symbolise aussi la limite entre le monde des vivants et celui des morts. Les Celtes pensaient que la nuit du 31 Octobre les esprits des morts pouvaient revenir sur terre et de grands feux étaient allumés dans chaque village pour tenir à l’écart les mauvais esprits.

A coté des feux, dans certaines régions de l’Ecosse on pouvait voir des lanternes faites à base de navets que l’on creusait pour lui donner l’apparence d’une tête avec des yeux et une bouche. On y plaçait ensuite une bougie pour effrayer les mauvais esprits.

Dans son poème Halloween, Burns mentionne beaucoup de traditions qui continuent d’exister en Ecosse. Voici un extrait du second paragraphe :

Some merry, friendly, contry-folks
Together did convene,
To burn their nits, an’ pou their stocks,
An’ haud their Hallowe’en
Fu’ blithe that night

Certains joyeux, sympathique, gens du pays
Se réunissaient ensemble
Pour bruler leurs noix et tirer leurs plantes,
Et gardaient leur Halloween
Insouciant cette nuit là

Les noix se réfèrent à une tradition qui voulait d’Halloween qui voulait que deux fiancés jettent chacun une noix dans le feu. Si la noix brulait sans bruit le mariage serait heureux, si la noix grésillait ce serait l’inverse. Sur le même principe, une fille jetait deux noix dans le feu, une pour elle et une pour son amoureux. Si les noix grésillait c’était signe de mauvaise augure pour leurs futur.

Les plantes quant-à elles réfèrent aux tiges des choux aussi appelé « casstocks ». Ces tiges étaient arrachées du sol après la nuit avec un seul œil d’ouvert. L’idée était que la raideur et la longueur de la tige indiquait la taille et la personnalité du future partenaire. La terre qui restait sur la tige indiquait la richesse.

Jusqu’à récemment, le fameux « trick or treat » était inconnu en Écosse. Les enfants se déguisaient et prétendaient être le mauvais esprit. Le costume vient d’une époque où en pensait que si on déguisait un enfant il se mélangeait alors avec les esprits qui venait cette nuit là. Les enfants qui arrivaient déguisé dans les maisons recevaient un présent pour chasser le mauvais esprit. De nos jours les enfants – bien qu’ils soient toujours déguisés – peuvent aussi réciter un poème, chanter ou danser. En échange on leur donne une friandise qui peut être un fruit, des noix ou plus communément des bonbons ou de l’argent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...