samedi 6 novembre 2010

La legende du corps de St Cuthbert - Angleterre

Durham
 
La communauté religieuse de St Cuthbert arriva à Durham en 995 où l’on construit une cathédrale anglo-saxonne. L’année 2004 fut l’année d’anniversaire du transvasement du corps de Cuthbert dans la nouvelle cathédrale normande qui fut fondée en 1093. Au mois d’Août 1104, la construction avait suffisamment avancé pour pouvoir placer le corps de Cuthbert derrière l’autel.

St Cuthbert

418 ans depuis la mort de St Cuthbert, on se posait des questions quant-à savoir l’état d’avancement de décomposition des restes du corps du Saint. Il fut décidé que neuf moines – mené par le prieur Turgot – devaient examiner le contenu du cercueil et savoir si la légende disait vrai. La nuit du 24 Aout, les neuf moines emmenèrent le cercueil dans la nouvelle église, endroit où l’ouverture eut lieu. Ils étaient terrifiés mais ils s’exécutèrent et commencèrent à enlever les vêtements du Saint jusqu’à ce que son corps fût totalement dévoilé. Les moines reportèrent que Cuthbert était allongé sur le coté droit, en entier et non décomposé. Il aurait été en si bon état qu’on aurait pu penser qu’il dormait. A cette vue, les moines se mirent immédiatement à genoux et commencèrent à réciter des psaumes. Ensuite, ils sortirent les restes des os de Bede et d’autres saints qui avaient été stockés dans le même cercueil que celui de Cuthbert et les mirent de coté.

Un nouveau sol fut fait pour le cercueil et le corps de Cuthbert fut replacé. La nouvelle de la révélation se répandit à grande vitesse parmi ceux qui furent invités à la cérémonie de transvasement mais certains restaient tout de même septiques. Une autre examination fut réalisée devant des témoins indépendants, examinations qui révéla que le corps était effectivement intact.

Jusqu’au début du 16ème siècle, personne ne semble avoir douté de la véracité de la préservation du corps de Cuthbert ou même de sa présence à la cathédrale. Quoiqu’il en soit, au cours de l’année 1537 Henry VIII était sceptique quant aux commissionnaires venu de Durham et les monastères furent fermé dans tout le pays. Durham survécu jusqu’en 1540 mais cela ne suffit pas à prévenir la destruction de l’autel de Cuthbert et Bede.

Le document Rites of Durham, publié pour la première fois en 1593, raconte la destruction de l’autel de Cuthbert. L’auteur de ce texte parle de la visite en 1537 de Dr Ley, Henley et Mr Blythman. Ces commissionnaires avaient emmenés avec eux un orfèvre à qui ils commandèrent d’ouvrir le cercueil. Il prit un marteau pour s’exécuter et s’exclama « Hélas, j’ai cassé une de ses jambes ». Dr Henley lui répondit de sortir les os mais il répondit que ce n’était pas possible car elles étaient tenues ensemble par la peau et le tissue. Dr Ley s’approcha pour voir si c’était vrai, se retourna vers Dr Henley et lui dit que c’était un mensonge mais il ne le cru pas et lui répéta de sortir les os.

Les témoins clamèrent que le Dr Henley manipula le corps fermement mais qu’il le trouva effectivement entier et non décomposé. Les commissionnaires ne surent que faire alors ils décidèrent de faire ce que n’importe quels commissionnaires auraient fait. Ils demandèrent aux moines de mettre le corps dans une sacristie, là où il pourrait être tenu à l’abri jusqu’à ce que le Roi décide de quoi faire. Puis ils revinrent à Londres avec l’or, l’argent et les pierres précieuses.

C’est à ce moment que certains pensèrent que le corps de St Cuthbert fut caché par les moines et remplacé par un corps de substitution. Après la destruction de l’autel, le cœur fut détaché du monastère et le dernier prieur, Hugh Whitehead, l’amena au Roi en Décembre 1540. L’année d’après, la Cathédrale ré ouvra. Le Roi Henry nomma Hugh Whitehead, premier Doyen de la nouvelle Cathédrale et les douze plus vieux moines comme les premiers Canons. Il fut ensuite jugé légitime de re-enterrer le corps de St Cuthbert là où il était enterré à la base. 

La pierre de marbre fut malmenée le 17 Mai 1827 par James Raine, le bibliothécaire de la cathédrale. Aussi, le corps fut retrouvé en squelette et les objets qui le recouvraient étaient certainement ceux de Cuthbert. Un cercueil probablement fait en 1542 fut découvert ; à l’intérieur, un autre cercueil datant probablement de 1104. Puis le cercueil du 7ème siècle fut enfin atteint, malheureusement cassé. A l’intérieur, Raine trouva un squelette habillé de robes glorieuses. Il y sortit un peigne d’ivoire et un autel portable, tout deux entouré de soie donnée à Cuthbert par le Roi Athelstan d’Angleterre. Il sortit aussi une croix d’or et de grenats qui devint le symbole de Cuthbert et de Durham. En fait Raine essayait de prouver que le corps qu’il y avait dans la cathédrale était effectivement celui de Cuthbert.

Quoiqu’il en soit la légende persista et en 1896, un article fut publié en racontant l’histoire du corps caché dans un endroit que seulement trois moines bénédictins. Il soutint que des reliques furent cachées en donnant comme exemple la récupération de la pierre de l’autel ainsi que d’autres objets lors de la Révolte du Nord qui eut lieu en 1569 et dit qu’il eut été logique de cacher les reliques les plus précieuses. La plupart de ses arguments sont aussi basés sur le fait que si le corps était resté entier pendant 852 ans, il n’y avait aucun raison de croire qu’il aurait pu se décomposer ensuite.

C’est peut-être les observations de cet article qui menèrent à la dernière ouverture du cercueil : en Mars 1899, un archéologue ouvrit le tombeau en présence de nombreux témoins incluant un médecin. Le corps fut sortit pour pouvoir procéder à l’examinations. Il fut reporté que le corps était dans un état de momification et que le tissu qui l’entourait c’était transformé en poussière a cause de son exposition dans la sacristie entre 1537 et 1542. Au final toutes les preuves semblent concorder avec le fait que c’est bien le corps de Cuthbert qui repose dans la Cathédrale de Durham.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...