mercredi 13 juillet 2011

L'arbre de vie (Tree Of Life) - Irlande


A l’époque des Celtes, les terres étaient recouvertes en grande majorité d’arbres : l’Écosse était recouverte des Highlands et l’Irlande de forêts de chênes. Pas étonnant alors que dans cet environnement, la forêt soit perçue comme le centre de vie des tribus, mais aussi le centre de leur culture et de leur spiritualité. Les arbres fournissaient de la nourriture – baies et noix de toutes sortes – pour les hommes et les animaux et pouvaient servir de base pour les remèdes médicinaux. Leur bois servait aussi pour allumer les feux pour faire cuire de la nourriture, se réchauffer et faire des incantations lors de rituels spirituels.


Quand les tribus décidaient de s’installer à un endroit et qu’elles débroussaillaient les environs pour pouvoir s’installer, elles laissaient toujours un grand arbre au centre du campement – arbre connu en Irlande sous le nom de Crann Bethadh. Il s’agissait de l’Arbre de Vie qui garantissait la sécurité à tout le peuple. Les chefs étaient investit au pied de cet arbre sacré dont les racines prenaient leurs sources dans le Monde du Bas, et dont les branches touchaient le Monde du Haut. Cet arbre était donc connecté à la fois au paradis mais aussi aux mondes d’en dessous. Il avait tellement d’importance que la pire chose qu’une tribu pouvait faire à ses ennemis était de couper leur arbre – délit punit de peines très importantes à l’époque.

Mais les arbres n’étaient pas seulement source de nourriture, ils étaient considérés comme des êtres vivants et magiques qui distribuaient les bénédictions de l’Autre Monde. Les Celtes pensaient que toutes les choses vivantes avaient un coté spirituel et mystique et qu’il ne s’agissait pas seulement de choses inanimées. Le bois de certains arbres était aussi considéré comme magique. Ainsi, le bois des neuf arbres sacrés donnait le feu du soleil sur la terre. Nous pouvons aussi prendre comme exemple l’écriture oghamique qui était un système de divination dont certains pensent qu’elle aurait été inventée par les druides celtiques. Dans cet alphabet, chaque lettre représente un arbre ou une plante sacrée comme le chêne qui était l’arbre le plus sacré chez les Celtes. Ils pensaient que le chêne symbolisait le centre de l’univers et qu’ils représentaient le passage pour passer dans l’Autre Monde.

Dans le folklore irlandais, il existe beaucoup d’histoires parlant d’arbres mystiques. On raconte par exemple qu’en s’endormant sous certains arbres, on se réveillerait au milieu d’une prairie dans l’Autre Monde. Une autre histoire raconte comme un géant venu de l’Autre Monde – Treochair – donna une branche qui comportait à la fois des pommes, des noix mais aussi des glands. Il secoua les fruits pour qu’ils tombent sur le sol où ils furent ramassés et plantés aux quatre coins de l’Irlande. L’un d’entre eux fut planté au centre ce qui donna naissance à cinq arbres sacrés, grand gardiens du pays.

C’est parce que ces arbres ont leurs racines dans le monde des esprits, que l’on considère qu’ils sont une porte d’entrée pour le monde du dessous. Par ailleurs le chêne – arbre considéré comme étant le plus sacré chez les celtes – se dit oak en anglais. Ce mot est dérivé du sanskrit duir qui veut door, soit porte en français. Le mot druide serait aussi un dérivé de ce même mot.

De vieilles ballades content les histoires de ceux qui sont passés dans l’Autre Monde en passant par la porte d’un arbre sacré. Un exemple connu est celui d’un barde écossais du 13ème siècle qui s’était assis sous un arbre sacré et qui s’était retrouvé  emporté par la Reine du Royaume des Elfes. Mais on retrouve aussi cette notion d’arbre sacré dans les contes irlandais plus récent où le héro doit souvent porter avec lui une branche de l’arbre sacré. Dans le Voyage of Bran, Bran se promenait aux alentours de sa demeure quand il entendu la plus douce musique qu’il n’ait jamais entendu. Il s’endormit apaisé par cette musique et se réveilla avec dans les mains une branche argentée provenant d’un pommier recouverte de petites fleurs blanches. Cette nuit, une très jolie femme habillée de vêtements brillants, apparu au château. Elle invita Bran à venir la rejoindre dans l’Autre Monde.

Une autre histoire met en scène un grand roi Irlandais du nom de Cormarc qui avait sa cours à Tara. Un jour, alors qu’il contemplait son domaine, il aperçu un étrange guerrier approcher, portant une branche argentée avec trois pommes dorées dessus. Quand on secouait la branche une musique très douce retentissait – musique qui avait le don d’endormir les gens. Cette branche mena Cormarc dans l’Autre Monde.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...